Blog
Le Blog de Pascal Fouché flipbook.info
<<Décembre 2017 
LMMJVSD
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Derniers messages

Un blog sur le flip book

   Afin de partager mes découvertes concernant cet objet méconnu qu'est le flip book, je vous propose de commenter ici régulièrement ce que je peux trouver de nouveau en matière d'histoire du flip book et des feuilleteurs et aussi de vous présenter mes dernières trouvailles. N'hésitez pas à réagir (en français ou en anglais) et à me faire part de vos propres réflexions ou des nouveautés dont je n'ai pas encore connaissance. Ainsi pourrons-nous faire progresser notre connaissance de cet univers.

Pascal Fouché

2 juin 2013 à 19:52:28

L’origine du « Carnet de bal »

J’ai retrouvé par hasard d’où viennent les dessins de ce flip book érotique que l’on trouve le plus souvent sans aucun titre ou sous le nom de « Carnet de bal », dont j’ai déjà parlé ici à plusieurs reprises (les 10 mai, 8 juin et 2 septembre 2009), et que le graphiste Massin a réédité sous le titre « Le Rendez-vous ». J’en ai cinq versions différentes, avec celle de Massin, dans ma collection, toutes sans aucun texte.



Il s’agit en fait, sous le titre Beim Wolf in der Au, de dessins publiés en 1924 attribués au dessinateur et caricaturiste autrichien Hans Schliessmann (1852-1920) qui illustrent des vers de son compatriote le journaliste et feuilletonniste Éduard Pötzl (1851-1914). Les 14 dessins très suggestifs sont accompagnés d’un texte non moins suggestif, mais ce sont très probablement de fausses attributions car les deux auteurs étaient morts tous les deux lors de la publication.



Selon une explication publiée à la fin du livre, le texte et les dessins auraient été publiés à partir des originaux détenus dans la collection d’un conseiller autrichien avec un nom d’éditeur fictif. L’achevé d’imprimer indique que 150 exemplaires numérotés ont été réalisés mais certains des exemplaires qui subsistent ne sont pas numérotés. Il y a un exemplaire à la Berliner Staatsbibliothek et deux à la Wienbibliothek im Rathaus. Outre celui que je me suis procuré chez un libraire autrichien (pour 48 euros), qui n’est pas numéroté, il y a actuellement un exemplaire à vendre chez un libraire américain qui en demande 2 500 dollars... et qui n’est pas numéroté non plus. Selon certaines sources le volume aurait pu être saisi mais rien ne l’atteste.



Grâce aux deux exemplaires de la Bibliothèque de Vienne on en sait un peu plus. Le premier, sans que l’on sache d’où cela vient, donne les noms des dessinateurs et auteurs probables : Adolf Schmieger et Alfred von Trelde.

Adolf Schmieger (1883-1929) est écrivain et éditeur et Alfred von Trelde est l’un des pseudonymes de l’écrivain Alfred von Klement (1889-1957).

Il est vraisemblable que l’attribution par leurs soins à Pötzl et Schliessmann vient du fait que ce dernier avait illustré en 1892 les Wien Schattenbilder de Pötzl et que Beim Wolf in der Au est publié sur le même principe (des dessins sous forme de silhouettes illustrant des vers).

Le second exemplaire identifie le conseiller autrichien comme étant le conseiller Konstantin Danhelovsky (1857-1939), publiciste et collectionneur, spécialiste notamment de théâtre et de photographie dont l’importante collection se trouve maintenant à la Bibliothèque nationale d’Autriche.

Les vers et leurs illustrations ont été republiés par un libraire-éditeur allemand, Georg Ewald en 1996 sous le même titre mais avec comme noms d’auteur et d’illustrateur : Jean-Gerwag Hodenlos et Jupp-Gee Rosenhand qui sont probablement des noms humoristiques mais le libraire-éditeur en question n’a pas répondu à nos interrogations au sujet de cette édition.



Merci à Volker Kaukereit de l’Österreichischen Nationalbibliothek et à Reinhard Buchberger de la Wienbibliothek im Rathaus pour leur aide précieuse.

remonter :: authentification